Marche du 22 mai 2021

Marche du 22 mai 2021 

sur le Plateau des Bornes entre Evires et Groisy

Cliquer sur l’image pour voir le diaporama

Bonjour à mes très chers Amis de Saint Jacques hauts-savoyards

Quelle joie de pouvoir nous retrouver avec moins de contraintes sanitaires grâce à l’initiative de Pierre et de François Tissot qui nous a fait découvrir la sérénité de ce plateau tout près de chez lui !

Après quelques égarements, pour certains, à cause de la fermeture de la route de Menthonex, nous nous sommes regroupés au Chaumet dans la commune d’Evires pour répondre ‘présent’ à l’appel que Pierre fait consciencieusement avant le départ de chaque marche afin que nous puissions mieux nous connaître.

Vers 8h30, nous voilà partis tout guillerets pour une marche tranquille d’environ 11km à travers bois et prés. Il fait encore un peu frais mais les rayons du soleil jouent  à transformer les gouttelettes de pluie perchées sur les hautes herbes en diamants chatoyants dans les prairies égayées de boutons d’or d’où monte une légère brume. Beauté qui fait rêver ! Au loin, au-delà du vallonnement de la campagne, les crêtes des montagnes des Bornes sont difficilement identifiables car les nuages s’amusent à gambader sur les sommets : il en sera ainsi pendant toute la matinée. Comme on aimerait avoir leur légèreté sur nos chemins de vie !

François est en tête pour diriger le  groupe à travers un dédale de petites routes et de sentiers et Michel est notre fidèle, attentif et patient serre-file. Régulièrement, il y a un arrêt pour nous regrouper ce qui est l’occasion de partager des douceurs (chocolats, pain d’épice maison…) ou de repartir en changeant de partenaires de conversation si le chemin est large. Quelques fois, des flaques d’eau parsèment le chemin, nous obligeant à zigzaguer. En forêt où les hautes futaies présentent une canopée d’un vert transparent printanier , les sentiers sont plus fantaisistes : une rigole y serpente souvent à travers les feuilles rousses et les pierres ou la traversée d’un gué n’est possible que sur un tronc d’arbre coupé. Aux croisées de chemins, des croix veillent sur nous ; celle de Sarnieux présente entre ses bras une Vierge entourée de roses et  dans le bois de celle de Fontaine Vive, est logée une Vierge reine au doux sourire. Dès que nous sortons des bois, de vastes panoramas s’offrent à notre regard, nous dévoilant même le lac d’Annecy au moment où nous changeons complétement de direction pour remonter vers le nord.

A quelques centaines de mètres du Chaumet, nous nous regroupons une dernière fois pour chanter notre cher chant des pèlerins qui nous réunit tous dans un même élan. Mais, non ce n’est pas le dernier regroupement, car, arrivés au Chaumet, ô surprise, François nous a préparé un apéritif festif. Puis vient le moment de nous séparer en sachant que nous pourrons nous revoir bientôt.

Un grand merci à Pierre, à François, à Michel pour le bon déroulement de cette matinée et à tous les participants don la joie est si communicative.

Ultréä !

Amitiés fraternelles.

Monique Coudert

Fermer le menu